L’épopée d’un géant, le Congo

L’on dit de toi avoir une échine courbée,
A cause des supplices subis au cours des âges,
Etant dans cette position, l’on n’a pas cessé de te torturer
L’on n’a pas cessé de te soumettre à la bastonnade
En même temps tes tortionnaires n’ont pas cessé de te ravir de tous tes biens
Quoique tu les auras toujours.
Pillez, pillez, pillez et il en restera toujours.
Tes mains liées au dos, ta tête courbée et tes blessures béantes a l’odeur puante.
Quoi donc? Ne pensez-vous pas qu’il y a un temps pour tout?
Temps pour pleurer et un temps pour rire?
Temps de se courber et temps de se redresser?
Maintenant, lève-toi et prend courage.
Tu es un peuple remarquable aux allures virtuelles.
Tu es un peuple remarquable au courage héroïque.
Tu es un peuple remarquable aux allures mythiques.
Tu as la capacité de renaissance comme celle d’un phénix.
L’on t’a cru mort et sans force quoique vivant.
Mais l’on ignore que tu es un géant courbé.
Tu es un géant d’une beauté éclatante qui fait de toi l’objet de toute convoitise.
Tu es grand et puissant! Lève-toi et tu redresseras toute l’Afrique éhontée.
Marche et tu relèveras toute l’Afrique émaciée.
Tes fils et tes filles sont des géants.
Tu es celui qui fait l’objet de toute admiration!
Reconnais en toi que tu es géant!
Tu as un grand cœur et personne ne s’en doutera.
Ton hospitalité de tout temps est remarquable.
Il est encore possible de te relever et de rebâtir.
Sur d’anciennes ruines tu rebâtiras.
Sur la cendre et la poussière tu te reformeras,
Sur tes plaies et tes cicatrices tu pardonneras.
Tu as cette capacité de reconquérir !
Et tu reconquerras tôt ou tard ta dimension de géant.
Car tu l’es et tu le seras!

Advertisement

R D Congo, une nation à l’identité perdue

Un drame périlleux

C’est une histoire qui dépeint le drame silencieux et périlleux d’un peuple qui, au fil du temps put perdre son identité au profit de celle lui imposée par ses bourreaux sans qu’il ne la comprenne, et moins encore ne la maitrise. C’est une histoire qui me rappelle la chute de l’homme au Jardin d’Eden à cause de la ruse du serpent. Car au profit d’un seul homme la destiné et la richesse de toute une nation fut marchandée et compromise. Un homme qui utilisa la ruse d’un discours philanthropique pour des fins égoïstes, sut convaincre ses pairs afin d’amorcer l’amoncellement de tout un continent et qui put obtenir tout compte fait, le plus gros morceau du gâteau.
Ce qui se déroula au fin fond de la jungle ne put en rien refléter cette vision trompeuse d’apporter la “civilisation aux nègres” mais au contraire, lui infligea une cruauté et une terreur sans nom et dont les stigmates se font remarquer jusqu’à présent.
Il faut l’admettre que ce peuple pacifique situé au cœur de l’Afrique eut connu contre son gré un traitement déshonorant et humiliant qui l’eut réduit au silence et dont l’écho de ses cris et de ses pleurs se réverbère jusqu’à nos jours. Un peuple qui fut extorqué de son territoire par un soi-disant “contrat de cession” tout à fait illégal, du fait de son ignorance de la lettre et de l’écriture. Ce soi-disant contrat laisse toujours à penser aux bourreaux d’autre fois qu’ils ont toujours ce droit de propriété jusqu’à date.

Une histoire répétée?

L’histoire se répète dit-on, et ces bourreaux se cachant sous l’étiquette de sociétés multinationales utilisent toujours la machine à tuer comme autrefois, mais avec des tactiques et des techniques adaptées aux temps modernes. Tant que l’intention première demeure celle d’étendre sa colonie, celle d’une exploitation à outrance et sans précédent de ses ressources humaines et naturelles pour des fins économico-égoïstes au lieu des intentions pacifiques et altruistes. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, dit-on. Autrefois ce fut la cueillette démesurée de l’hévéa pour apaiser la faim de la machine industrielle du 19ème siècle pour la production de caoutchouc. Aujourd’hui c’est plutôt l’exploitation du coltan qui fait encore courber l’échine de toute une nation au nom du développement technologique et dont la soif du sang n’est guère étanchée.

Sans identité et sans destiné

Nous avons donc affaire avec un peuple dont la mentalité est prise en otage à cause de ses propres richesses et que son identité est troquée.
Tout se passe donc au changement de mentalité d’un peuple en vue de prendre en main sa destinée. Plutôt que de continuer de dépeindre un drame rappelant des souvenirs amers d’un système tortionnaire et anonyme sous couvert de “multinationales”, je me permettrais au contraire décrire l’épopée de ce peuple résiliant au fil du temps. Un peuple capable de donner des leçons à l’humanité tout entière du fait de son courage héroïque, de sa résistance stoïque et de sa capacité de renaissance semblable à celle d’un phénix.
William Nonge

Who is the most powerful person on earth?

I most certainly believe that many are those who will be naming some of the high-profile figures portrayed by the media and making world headlines. I guess some will suggest political head of states while others will name celebrities in the showbiz or sports arena. Many will of course associate their answers with the financial assets these so-called “powerful people” posses; others will also base their answers on some sort of influence these powerful men exert on others to get their opinions accepted or their interests guaranteed.
You don’t need to be a head of state of the most powerful country on the planet nor an oligarch with billions of dollars to be the most influential person in the world. Have you ever realised that the most powerful and influential person in the world is nobody else but yourself?
As soon as one discovers, realises and maximizes their potentials they become the most influential person in their kind. In actual facts most of these “most powerful” people are those who really fall in this category of men and women who have delivered out their greatness in the form of using their talents and gifts with excellence.

In fact each and everyone were born with a seed of greatness to make a difference in this world in order to make it a better place than they found it. All you need is that kind of self-awareness accompanied with the boldness to stand out from the crowd and do things differently no matter what the opposition could be. Imagine you are specialised in stone carving business. When lined up with other people in the same trade, each one will show their uniqueness which will make them so special. You need to believe in yourself. Believe in your ability that you too are able to do great things. It doesn’t matter the scale, the amount, the size of what you deliver, as long as you are doing your best to the best of your ability.

The beauty and the richness of the point I am making lies in the interdependence of each other. Because we all are good at something that makes us special and unique, we depend from each other in everything. Even a head of state for instance will need a best cook to get them nice meal on the table. That cook is so special to the head of state that he or she will do everything to keep him or her and provide them with special care. Isn’t it wonderful to see how powerful this cook is? He or she is so special though they are not the attention of everybody.
We are far from recognising that interdependence. Instead, we live in a world where the establishment sets certain standards conforming people to view things in a way acceptable to everyone. This type of conformity already nominates who should be considered as powerful in the society and casts out the remainder. Time has come that we should think laterally and provocatively outside the box.